Les collectivités disent stop à la polémique – 20 Minutes

Les collectivités disent stop à la polémique – 20 Minutes

Publié le 28 septembre 2010 dans le journal 20 minutes – édition de Strasbourg

Rallye de France. L’événement sportif qui commence jeudi est fortement critiqué par les écologistes

La ville et la CUS veulent mettre un frein à la polémique suscitée par l’organisation du Rallye de France dans la région. En réponse notamment aux critiques des élus écologistes et à la « vélorution » organisée par le collectif Ras le rallye ! qui a rassemblé 200 cyclistes samedi, les collectivités ont tenu à rappeler, hier, les raisons de leur soutien financier (300 000 € chacune, sur un budget global de 2,7 millions d’euros) à cette étape du WRC (championnat du monde de rallye). « Je voudrais d’emblée expliquer qu’il n’y a pas de rapport entre le rallye et les politiques de mobilité urbaine que nous menons », s’est défendu le maire-sénateur Roland Ries (PS). Avant de marteler : « Nous n’avons pas changé nos orientations. Nous cherchons toujours à réduire la poussée de la voiture en ville. »

Respect des zones Natura 2000

« Cette manifestation à caractère sportif obéit à ses règles propres. Ce qui nous intéresse, ce sont ses retombées économiques et son succès populaire », a ajouté Roland Ries. Même combat pour Jacques Bigot. Le président PS de la communauté urbaine a, lui, souligné l’importance que représente le rallye pour « l’image de marque et la notoriété » de la ville comme cela a pu être le cas avec le sommet de l’Otan.

De son côté, Guy Mourot, le coordinateur général du Rallye de France, a souligné la démarche éco- responsable engagée par les organisateurs. Un bilan carbone sera établi à l’issue de la compétition automobile. « D’après nos premières estimations, il sera 10 à 20 fois moins élevé que pour un Roland-Garros. Nous avons, par ailleurs, interdit aux spectateurs certains endroits du rallye, situés en zone Natura 2000. 776 commissaires seront d’ailleurs là pour veiller au respect de ces zones », a-t-il indiqué.

Un bon point pour Damien Senger du collectif Ras le rallye ! et président de TC Alsace. Toutefois, pour lui, « le passage rapide et bruyant des voitures suffit à lui seul pour nuire à la flore et faune de ces zones ».

Lancement

« Fête populaire » comme l’ont souhaité les collectivités, l’ensemble des manifestations organisées dans le cadre du rallye sont gratuites. Jeudi, la séance d’essai des pilotes se déroulera au parc des sports de Hautepierre, de 8 h à 14 h. Suivra une séance de dédicaces en présence notamment de Sébastien Loeb au forum de l’Ill à Illkirch. La cérémonie d’ou- verture aura lieu de 18 h 30 à 22 h, place Kléber avec passage des voitures et de leurs pilotes sur le podium.

Auteur : Sonia de Araujo