Soléa : vision d’un réseau de 2030

Soléa réseau 2030, plan par Arnaud Dietrich

Cette année 2017 sera à coup sûr riche en informations dans le domaine des transports en commun et la région mulhousienne n’échappera pas à cette règle. Nous devrions avoir prochainement plus d’informations sur le Plan de Déplacements Urbains (PDU) et sur le Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) tous deux en cours de refonte. Ces deux documents auront pour but de définir la politique en matière de déplacements urbains entre autres pour toute la région mulhousienne pour les années à venir. M2A (Mulhouse Alsace Agglomération) s’agrandit au 1er janvier de 6 communes avec l’intégration des communes de la Communauté de Communes Porte de France Rhin Sud (CCPFRS). Le réseau Soléa est donc appelé à desservir ces communes dans les mois qui viennent. 2017 sera l’occasion aussi de voir avancer le projet du tram-train Bollwiller-Guebwiller dont une étude menée par Systra doit être rendue d’ici peu.

Bien que le réseau Soléa soit plutôt efficace, il apparait que certaines parties de M2A sont encore mal desservies et mériteraient un développement de l’offre de transport. Cet article a pour but d’imaginer un réseau Soléa à l’horizon 2030 qui intègrerait un certain nombre d’évolutions du réseau afin de l’améliorer. Pour cela, plusieurs idées maitresses ont guidé cette réflexion :

  • Intégration des 6 communes de la CCPFRS dans M2A et donc du coup intégration de celles-ci dans le réseau Soléa
  • Fort développement de l’offre de transports en commun dans les communes périurbaines et notamment Wittelsheim
  • Extension du réseau tram selon les documents de planification existants pour certains depuis la fin des années 90
  • Meilleure prise en compte de la desserte des entreprises notamment dans l’Est de l’agglomération sur Ile Napoléon afin de favoriser le report modal de la voiture individuelle vers les transports en commun
  • Renforcement de l’intermodalité avec l’intégration de l’offre TER et autocars au sein de M2A

Les lignes qui suivent détaillent les modifications apportées au réseau par rapport à ce qui existe au 1er janvier 2017.

Ci-joint, le plan de cette vision 2030 au format PDF.

Lignes urbaines et interurbaines

Ligne 1

La ligne est allongée conformément aux documents de planification sur 8 stations au nord entre Châtaignier et Bosquet du Roy sur les communes de Kingersheim et Wittenheim. Elle est aussi prolongée de 2 stations au sud-est jusqu’à l’arrêt Couvent à l’entrée de Riedisheim

Ligne 2

La ligne 2 se voit aussi allongée côté Ouest jusqu’à Cora Dornach (2 stations supplémentaires) afin de desservir efficacement la zone commerciale depuis les Coteaux. A l’Est, le prolongement est plus ambitieux avec 5 stations jusqu’à l’église Saint-Bernard de Modenheim via Jonquilles. Il est vrai que la ligne 2 a comme un goût d’inachevé lorsqu’on voit les rames s’arrêter au Nouveau Bassin sans desservir les zones densément peuplées des quartiers Drouot et Modenheim.

Lignes 3 et tram-train

L’axe Mulhouse-Thann est actuellement desservi par deux lignes jumelles (lignes 3 et tram-train circulant en alternance). L’existence de 2 dénominations n’a que peu d’intérêt, les trajets et stations desservies étant rigoureusement les mêmes. La carte ne fait donc apparaitre qu’une seule ligne, la 3, proposant des terminus partiels à Lutterbach Gare et à Thann Gare comme aujourd’hui. Un renforcement de l’offre à 20 minutes contre 30 actuellement serait souhaitable au-delà de Lutterbach. Il est nécessaire aussi d’envisager une desserte par tram-train le dimanche soir entre Thann et Lutterbach.

Ligne 4

Ici, il n’est pas question de la ligne 4 de « bus-tram » qui existe actuellement sur Kingersheim, Wittenheim et Ruelisheim. Cette actuelle ligne 4 n’a plus d’intérêt vu que le tramway est prolongé au Nord. Une autre ligne 4 apparait sur la carte : il s’agit d’une deuxième ligne de tram-train pour relier Mulhouse à Guebwiller par Lutterbach et Bollwiller. La ligne réutilise les infrastructures existantes de Mulhouse à Lutterbach puis circule sur une voie unique avec évitements sur tout le reste du trajet. Cette nouvelle ligne offre une liaison rapide et efficace pour les communes du Bassin Potassique actuellement mal desservies.

Ligne C1

Toute nouvelle ligne remplaçant la ligne 54 entre Bollwiller et la place du Rattachement à Mulhouse. Imaginée comme un Bus à Haut Niveau de Service (BHNS), cette ligne a pour but d’offrir une offre performante sur Bollwiller, Cité Alex, l’Ecomusée et Pulversheim qui sont actuellement mal desservis. De Wittenheim à Mulhouse, la ligne a pour objectif de simplifier les dessertes et de requalifier la voirie par la création d’un site propre utilisable aussi bien par les bus de la ligne C1 que par les bus de la ligne 23.

Ligne 10

La ligne 10 est inchangée exceptée la portion entre la caserne Barbanègre et Jonquilles reprise par la ligne 2 du tramway. La nouvelle ligne 10 dessert à la place l’arrêt Prévoyance pour une correspondance avec la ligne 11, puis elle part à Saint-Bernard par la rue du 57ème Régiment de Transmissions.

Ligne 11

La ligne 11 est inchangée exceptée la portion entre Canal et Jonquilles reprise par la ligne 2 du tramway. La nouvelle ligne 11 continue tout droit dans l’avenue de Fribourg pour desservir la zone industrielle et la zone commerciale d’Ile Napoléon, puis la future zone d’activités nommée parfois « Triangle PSA ». Celle-ci est prévue dans le SCOT en cours d’élaboration. Il est possible de faire arrêter un certain nombre de bus à l’arrêt Artois en correspondance avec la ligne 2 notamment en heures creuses.

Ligne 12

Cette ligne reprend le trajet actuel de la ligne 19 entre Illzach Mairie et la rue de Soultz puis dessert Rattachement. Elle emprunte ensuite la rue Robert Meyer pour améliorer la desserte de cette zone à la limite de Mulhouse et de Pfastatt. Ensuite les bus empruntent l’itinéraire actuel de la ligne 12. Une correspondance avec la ligne 4 est possible à la gare de Richwiller. A Cité Amélie 2, les bus empruntent la rue de Masevaux pour mieux desservir les immeubles dans la cité. Le terminus est éloigné d’un arrêt à Grassegert pour faire la correspondance avec la ligne 17 et la ligne 53.

Ligne 14

La ligne 14 se connecte au nouveau terminus de la ligne 1 à la station Couvent. Le reste de la ligne est inchangé.

Ligne 15

Aucun changement sur la ligne sauf près de la station Saint-Bernard où les bus restent sur la rue de Sausheim dans les deux sens afin d’éviter le détour par l’arrêt Les Fleurs. Cela permet d’accélérer les trajets entre Sausheim et Mulhouse centre.

Ligne 17

Une ligne 17 réapparait sur le réseau mais elle n’a plus rien à voir avec l’ancienne ligne 17 qui circulait à Lutterbach. Celle-ci démarre d’un nouvel arrêt nommé Vert Bois à Pulversheim. Le nrd-est de Pulversheim est actuellement éloigné des transports en commun. La ligne croise ensuite la ligne C1 devant la mairie. Elle part desservir la cité Rossalmend en correspondance avec la future ligne 19 puis se connecte à la ligne 4 à la gare de Wittelsheim. Elle dessert ensuite du nord au sud la commune de Wittelsheim permettant d’améliorer nettement la desserte de la commune et notamment la desserte de certains quartiers oubliés de l’actuel réseau. Les bus desservent ensuite Graffenwald sur la ligne 3 puis les entreprises du Heiden. Certains jours notamment en période estivale, la ligne est prolongée jusqu’à la base nautique de Reiningue.

Ligne 18

La ligne 18 se connecte au nouveau terminus de la ligne 1 à la station Couvent. La ligne est inchangée jusqu’à l’arrêt Glycines. Ensuite, les bus partent directement tout droit pour desservir l’arrêt Chemin Vert et desservent le quartier résidentiel dans le sens inverse par rapport à aujourd’hui. Les bus poursuivent ensuite leur route pour desservir Habsheim. Ce prolongement de la ligne doit permettre d’améliorer la desserte du sud de Rixheim autour du centre nautique et de desservir convenablement Habsheim avec une bonne fréquence. Contrairement à l’actuelle ligne 55, les bus passent notamment par la rue de Kembs et la rue de la Chapelle afin de mieux desservir la partie est de la commune.

Ligne 19

Cette ligne est profondément remaniée suite à la création de la ligne C1 et au prolongement de la ligne 1. Les bus partent de Pont de l’Ill et desservent Sainte-Barbe comme aujourd’hui. A partir de Place de Thiers, les bus reprennent l’itinéraire actuel pour desservir Jeune Bois et croisent la ligne C1 à l’arrêt Martinique. Les bus continuent leurs trajets vers la Cité Rossalmend puis Staffelfelden avec correspondance à la gare avec la ligne 4.

Ligne 20

La ligne 20 n’est pas modifiée excepté pour le terminus Lilas qui se voit remplacé par une correspondance avec la ligne 2 à la station Artois. Tous les bus vont à Artois.

Ligne 22

La ligne 22 dessert à nouveau les différents quartiers de Kingersheim afin de faire la correspondance avec les lignes C1 à Kaligone et 1 à Debussy. La ligne reprend à partir de Kingersheim Usines son actuelle route jusqu’à l’arrêt St-Bernard. Grâce au prolongement de la ligne 2, la ligne 22 n’a plus besoin de faire son énorme boucle autour du Nouveau Bassin. Les bus partent donc directement à Ile Napoléon. Le parcours est ensuite identique à l’existant. A noter toutefois la correspondance avec la nouvelle gare TER à Ile Napoléon près de l’arrêt Rotonde. Le terminus Rotonde est supprimé, tous les bus vont désormais à St-Jean. Les fréquences sont renforcées avec un bus toutes les 15 minutes en heures de pointe et 20 minutes en heures creuses afin de favoriser le report modal des salariés vers les transports en commun et d’améliorer la desserte des quartiers résidentiels de Kingersheim et Rixheim.

Ligne 23

La ligne n’est pas modifiée de Chevreuils jusqu’à l’arrêt Flandres. La ligne est ensuite prolongée à travers la Cité Fernand Anna pour redesservir ce quartier injustement laissé à l’abandon depuis quelques années. Le but est de faire passer des bus autour du terril Anna où les logements sont actuellement très éloignés des transports en commun. La ligne dessert ensuite le collège Joliot-Curie et la place de Thiers. A noter aussi la desserte occasionnelle de la zone industrielle de Richwiller.

Ligne 24

La ligne 24 se connecte au nouveau terminus de la ligne 2 à la station Saint-Bernard. Parcours inchangé pour la ligne 24.

Ligne 51

Ligne inchangée sauf pour le terminus à Zillisheim qui revient à l’arrêt Clair Horizon afin de mieux desservir le sud de la commune.

Ligne 53

Trajet légèrement modifié dans Wittelsheim suite à la création de la ligne 17.

Ligne 54

Ligne profondément remaniée suite à la création de la ligne C1. Cette ligne assurée par des minibus dessert Berrwiller, Bollwiller, Feldkirch et Ungersheim avec des horaires réguliers et du TAD et non plus uniquement du TAD. Le but est d’offrir une réelle desserte dans ces communes en connexion avec la ligne 4 à la gare de Bollwiller.

Ligne 55

La nouvelle ligne 55 n’est pas la ligne que l’on connait aujourd’hui celle-ci ayant été remplacée par la ligne 18 à Habsheim. La ligne 55 présentée sur la carte correspond à la ligne 724 du réseau Lignes de Haute-Alsace ouverte aux usagers Soléa. Elle permet de desservir Ottmarsheim, Hombourg, Petit-Landau et Niffer.

Ligne 58

Cette nouvelle ligne correspond à la ligne 728 du réseau Lignes de Haute-Alsace ouverte aux usagers Soléa. Elle permet de desservir Bantzenheim et Chalampé puis dans l’agglomération la zone commerciale d’Ile Napoléon, la station Artois sur la ligne 2 et l’arrêt Prévoyance avant de partir directement à Gare Centrale.

Les lignes 16, 21, 30, 31, 32, 50, 52, 56 et 57 sont inchangées par rapport à aujourd’hui.

Lignes départementales (futures lignes régionales)

La ligne 437 venant de Colmar est limitée à Place Thiers. Le tramway prendra le relais vers Gare Centrale.

La ligne 454 venant de Guebwiller/Linthal est limitée à l’arrêt Elsass à Bollwiller. La ligne C1 et la ligne 4 assurent les morceaux restants ce qui rend inutile tout prolongement vers Mulhouse.

La ligne 520 devient la ligne 50 à l’intérieur de M2A.

La ligne 553 devient la ligne 53 à l’intérieur de M2A.

La ligne 724 devient la ligne 55 à l’intérieur de M2A.

La ligne 725 devient la ligne 56 à l’intérieur de M2A.

La ligne 623 devient la ligne 52 à l’intérieur de M2A.

La ligne 652 venant de Rimbach est utilisable à l’intérieur de M2A avec la tarification Soléa.

La ligne 725 devient la ligne 56 à l’intérieur de M2A.

La ligne 728 devient la ligne 58 à l’intérieur de M2A.

La ligne 755 venant de Saint-Louis est inchangée et traverse Habsheim, Rixheim et Riedisheim. En partant du principe que la ligne est ouverte aux usagers Soléa à l’intérieur du périmètre de M2A elle permet de compléter la desserte du Sud-Est de l’agglomération.

La ligne 833 devient la ligne 57 à l’intérieur de M2A.

La ligne 834 venant de Dannemarie est utilisable à l’intérieur de M2A avec la tarification Soléa.

Les lignes 835/851 deviennent la ligne 51 à l’intérieur de M2A.

A noter aussi l’ajout d’un service de TAD entre Illzach Mairie et Kaligone pour desservir certaines parties d’Illzach et de Kingersheim assez éloignées du réseau Soléa.

Certains arrêts de bus ont été légèrement déplacés, supprimés ou créés suivant les besoins